Le conformisme

blog de tali

Je me sentais grosse et poche. J’ai décidé de m’inscrire à des cours de Zumba dans une grande salle avec une vingtaine de femmes. La musique commence, genre de musique cubaine qui tape sur les nerfs. Sur cette musique, on doit se faire aller le derrière et vite en plus.  Je n’arrêtais pas de regarder celui de la prof. Elle le balançait à une vitesse foudroyante. Je faisais de mon mieux, mais je me sentais toute coincée en comparaison. Au deuxième cours, je suis arrivée avec du papier de toilette dans les oreilles, histoire de baisser le son un peu. À un moment donné, il fallait qu’on se lève les bras en l’air et les garder soulevés . On faisait face à un grand miroir qui longeait toute la pièce et c’est là que je me suis vue. La chose qui m’a sauté aux yeux  c’est les deux touffes de poils roux sous mes aisselles. J’avais l’impression qu’ils  sautaient aux yeux de tout le monde, car ils se retrouvaient tout seuls. Je me suis sentie gênée à un point que dans l’auto à mon retour je me questionnais. Que faire…dois-je me raser? C’est là que j’ai imaginé les autres femmes dans le vestiaire. “T’as vu? Elle s’est rasé  les poils?” J’ai décidé de ne pas me raser. Je ne suis même pas retournée au cours…musique fatiguant.

Partagez !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Partager sur email

Dernières anecdotes